Le projecteur

Le projecteur

En 1937, nous sommes en plein âge d’or du cinéma et en ces terres gaspésiennes, le curé de ce petit village côtier rêve à un moyen de financer l’église moderne à laquelle il rêve. Convainquant les paroissiens de fournir le bois et le temps pour construire un petit théâtre de 250 places, ce dernier ouvrira ses portes en 1938. On dénichera en Nouvelle-Écosse des sièges en fer forgé pour meubler la salle.

De construction sobre rappelant la structure des hangars de la région, l’intérieur est d’inspiration art déco. Rénovée au cours des années 1950, la salle est alors abondamment utilisée pour le cinéma, les fêtes irlandaises, des rassemblements politiques ainsi que pour du théâtre local.

Néanmoins, comme tant d’autres salles à travers le monde, son déclin s’amorcera avec l’arrivée de la télévision. L’exode rural et le vieillissement de la population viendront à bout de la salle qui n’est plus utilisée aujourd’hui que pour de très rares occasions. Malgré tout, un bénévole voué à sa sauvegarde réussit à maintenir le site en vie malgré le désintérêt de la communauté.

Source: Urbex Playground

Vous la voyez à l'écran,

Imaginez-la sur toile!

Simple comme 1-2... Ah! ben non, il n'y a pas de 3...

à partir de
19.99$
*format numérique
Indiquer la taille de l'impression désirée

Le projecteur

Le vieux cinéma paroissial
La train de passagers
Les deux pianos
Le vieux piano
La vieille salle de cinéma
Banc no. 199
Le projecteur
Le fantôme cinéphile

Jarold Dumouchel

Architecture
Événements
Portrait

514 817-9602